Alessandrini, le meilleur est à venir ?

Romain Alessandrini est dans les starting-blocks.

Rare satisfaction du Los Angeles Galaxy l’an dernier – 13 buts et 12 passes décisives, meilleure performance de l’histoire pour un nouvel arrivé en MLS – l’ancien milieu de l’Olympique de Marseille a clairement prouvé à tous les observateurs qu’il n’était pas venu en Major League Soccer pour y prendre une pré-retraite. Étincelant dans le jeu et décisif dans la plupart des rencontres qu’il a disputé, le joueur passé par Clermont a su tirer son épingle du jeu au sein d’une franchise à la dérive, lanterne rouge de conférence Ouest au terme de la saison régulière. Une performance de choix donc, surtout pour un joueur qui a totalement changé de vie en venant aux Etats-Unis.

Choisi par son club pour présenter le nouveau maillot que porteront les joueurs de LA lors de l’exercice 2018 du championnat américain, Romain Alessandrini s’est donc d’ores et déjà affirmé comme l’un des hommes clés de la franchise cinq fois championne, et devrait encore être l’un de ses leaders d’attaque cette saison. En compagnie des frères Dos Santos, de Mickaël Ciani ou encore d’Ola Kamara, il aura notamment pour mission d’emmener son club en Playoffs de MLS, histoire de redorer un blason trop terni ces derniers mois.

Motivé comme jamais

« Je veux être meilleur, je veux gagner quelque chose avec le Galaxy. Je me prépare pour cela, il faut que je donne davantage chaque jour. Cette saison ce sera encore plus compliquée puisque désormais les adversaires m’attendent au tournant. Mais je reste confiant, nous avons une meilleure équipe que la saison dernière. Cette année, je vais me concentrer sur mon travail pour devenir le meilleur de Major League Soccer. » Interrogé par nos confrères du Los Angeles Times, le natif de Marseille ne cachait d’ailleurs pas ses ambitions pour 2018, promettant notamment des jours meilleurs pour son équipe.

Avec 18 défaites en 34 journées pour seulement 8 victoires et 32 points au compteur – seul le DC United a égalé cette triste performance – l’ancienne franchise de David Beckham, Robbie Keane et Steven Gerrard avait clairement déçu en 2017, pour vivre l’un des pires exercices de son histoire. Avec un recrutement ambitieux, symbolisé par les venues de Skjelvik, Bingham, Carrasco, Kamara et Pontius, mais aussi un Romain Alessandrini plus motivé que jamais, il y aura quelques raisons de croire en une année 2018 bien plus sereine au Stubhub Center. Quoi qu’il en soit, le Galaxy serait épié dès le début de la saison, et les performances du Français avec. A lui de confirmer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *