Gold Cup : le titre pour les USA !

Et de 6 !

Opposée à la Jamaïque en finale de la Gold Cup 2017, la sélection des Etats-Unis a de nouveau conquis le titre après l’avoir perdu lors de la dernière édition. Auteurs d’une phase de poules parfaitement maîtrisée, les hommes de Bruce Arena avaient éliminé tranquillement le Salvador en quarts puis le Costa Rica en demie, avant de devoir affronter les Reggae Boyz en finale.

Disputé cette nuit sur la pelouse du Levi’s Stadium de Santa Clara, l’épilogue de la compétition nous a offert tous les ingrédients que l’on aime voir lors du finale : spectacle, suspense et fin heureuse. En première période, ce sont les Américains qui ont dominé les débats. Tournés vers l’offensive et n’hésitant pas à prendre leur chance de loin, Altidore et compagnie se sont surtout heurtés à un Blake puis un Miller inspirés, le portier de Philadelphie étant sorti sur blessure après le quart d’heure de jeu. L’éclair viendra de Jozy Altidore avant la pause.

Au départ d’un coup franc placé aux 25 mètres des buts jamaïcains, l’attaquant de Toronto ne s’est pas posé de questions pour envoyer le ballon sous la barre de Miller. Impuissant sur le coup, le dernier rempart des Reggae Boyz ne pourra rien faire et les USA rentrent aux vestiaires devant au tableau d’affichage.

Après la pause, la physionomie du match n’a pas tardé à changer. Sur un corner venu de la droite, Je-Vaughn Watson a rapidement égalisé pour son pays dans l’hystérie totale côté jamaïcain. Oublié par Morris au deuxième poteau, le défenseur du New England Revolution a parfaitement tendu le pied pour tromper Howard à bout portant. Invaincu dans ses cages depuis son arrivée en quart de finale, le pensionnaire des Colorado Rapids ne peut rien faire sur le coup. On est alors à la 50e minute, le score en est à 1-1.

Après avoir vu leurs adversaires revenir au score, Dempsey et compagnie ont eu le bon réflexe de ne pas baisser les bras. Menant des offensives plus timides qu’en première période certes, mais les menant quand même, ils ont confisqué le ballon et tenté à tour de rôle de trouver la faille. Au total, trois frappes seront bien sorties par Miller et Clint Dempsey trouvera même le poteau d’une jolie tête placée à la 74e minute. C’est finalement à la 88e que la rencontre basculera, moment choisi par la sélection pour se trouver un nouvel héros.

A la réception d’un centre de Zardes, Jordan Morris hérite du ballon, se retourne et envoie un missile dans la lucarne de Dwayne Miller. Explosion de joie à Santa Clara, la sélection vient de prendre l’avantage à quelques secondes de la fin du match. Mattocks et compagnie ne s’en remettront jamais, l’USMNT remporte la sixième Gold Cup de son histoire et envoie un message fort à ses concurrents de la zone CONCACAF pour les qualifications à la prochaine coupe du monde.

Les USA terminent la compétition avec un magnifique bilan d’un nul et 5 victoires, Michael Bradley obtient le titre de Golden Ball – meilleur joueur – André Blake (Jamaïque) celui de meilleur gardien et Alphonso Davies (Canada) celui de meilleur jeune joueur. Prochaine Gold Cup en 2019.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *