La Major League Soccer

La Major League Soccer, plus communément appelée MLS, est le championnat de football principal d’Amérique du Nord regroupant des franchises des Etats-Unis et du Canada.

Créée en 1993 en vue de la réception du Mondial 1994 par les USA, la MLS a connu sa véritable première saison de soccer en 1996, remportée pour l’anecdote par le DC United, franchise basée à Washington.

D’abord munie de dix franchises différentes, la compétition évolue au fil des années, voyant des clubs disparaître et d’autres apparaître au travers des deux Conférences, Est et Ouest. Aujourd’hui, elles sont 23 à se disputer le sacre de champion de MLS en fin de saison, réparties de façon inégale entre les deux conférences avec 12 équipes à l’Ouest contre 11 à l’Est.

Le fonctionnement de la MLS

David Villa MLS

A l’image des différentes compétitions sportives de haut niveau aux Etats-Unis, la Major League Soccer fonctionne avec un système de franchises, de Conférences (ou Associations), et de Playoffs. Disputée à partir du mois de Mars de chaque année, la saison régulière laisse place aux Playoffs de fin de saison à partir de la fin Octobre, et jusqu’à la finale de mi-Décembre. Une compétition longue, éprouvante mais aussi et surtout spectaculaire.

Les franchises de MLS

Contrairement à ce qui se fait en Europe, la MLS voit s’affronter des franchises et non des clubs à proprement parler. En d’autres termes, pour participer à la Major League Soccer une formation ne doit pas forcément performer sur le plan sportif, mais doit en revanche posséder des infrastructures solides, un plan d’avenir sain et pérenne, et surtout se faire accepter par les institutions dirigeantes de la MLS.

Le calendrier de la MLS

Giovinco Altidore Toronto

La saison de MLS se déroule en deux grandes périodes : la saison régulière, et les Playoffs. La première période, qui se déroule de Mars à la mi-Octobre, voit l’ensemble des franchises s’affronter selon un modèle bien précis. Chacune des formations rencontre deux à trois fois ses adversaires de Conférence, et une seule fois l’ensemble des franchises de l’autre Conférence. Par exemple l’an dernier le Chicago Fire affrontait deux fois ses adversaires de Conférence Est – trois fois le Columbus Crew, New England Revolution et l’Impact Montréal – et une fois la totalité des équipes de Conférence Ouest. Un programme chargé de 34 journées, qui voit souvent des différences de matchs joués entre les clubs. Ne soyez donc pas surpris de voir une équipe jouer 10 matchs, et l’autre 13 sur la même période.

Au terme de cette saison régulière, les deux premiers de chaque Association MLS sont directement qualifiés pour les demi-finales de leurs Conférences respectives, et les franchises classées de la troisième à la sixième place se rencontrent dans un match simple, disputé sur le terrain de la mieux classée. L’an dernier par exemple, Chicago avait terminé troisième de la Conférence Est en saison régulière, et avait dû affronter le New York Red Bull – alors sixième – sur son terrain. Les vainqueurs de ce premier tour de Playoffs affrontent ensuite l’un des deux premiers de saison régulière de leurs Conférences, au travers de demi-finales aller et retour. Viennent ensuite les finales de Conférences entre les deux vainqueurs des demies, puis la grande finale MLS, entre le champion de l’Est et celui de l’Ouest. Un modèle quasiment semblable à celui de la NBA, et qui permet au suspens de rester présent jusqu’à la fin de la compétition.

Un avenir qui se repose sur l’Histoire

Landon Donovan MLS

Depuis sa création, la Major League Soccer n’a cessé de progresser, que ce soit au niveau des infrastructures, du spectacle proposé, de la médiatisation et bien sûr des talents présents dans chaque équipe. En 2017, David Villa, Andrea Pirlo, Michael Bradley, Sebastian Giovinco, Jozy Altidore, Bastian Schweinsteiger, Kaká, Ashley Cole, Romain Alessandrini, Giovanni Dos Santos, Clint Dempsey ou encore Tim Howard ont par exemple entamé la saison, preuve s’il en fallait que la MLS représente l’un des championnats qui compte. Un championnat qui compte, et qui possède déjà une belle histoire malgré son jeune age. Au niveau des titres, ce sont le Los Angeles Galaxy (5) et le DC United (4) qui dominent le palmarès, devant le Sporting Kansas City, San José Earthquakes, et le Houston Dynamo avec deux titres chacun. Avec 145 buts en 334 apparitions Landon Donovan reste lui le meilleur buteur de l’histoire de la MLS, mais aussi le meilleur passeur avec 136 assists. Le meilleur joueur de l’histoire du soccer américain, tout simplement.