Pas de Coupe du Monde pour les USA !

Quelle soirée cauchemardesque.

Virtuellement qualifiée pour le Mondial avant le coup d’envoi de la dernière journée face à Trinité-et-Tobago, la sélection des Etats-Unis a dit adieu à la Russie hier en s’inclinant sur la pelouse de l’Ato Boldon Stadium (2-1). Un véritable coup de massue pour le soccer américain.

Tous les vents contraires

Acosta estados unidos

Pourtant en bonne posture avant le coup d’envoi – un nul pouvait suffire aux Américains pour obtenir un billet direction Moscou – les hommes de Bruce Arena ont subi tous les éléments contraires possibles et inimaginables cette nuit aux Caraïbes. D’abord un but contre son camp d’Omar Gonzalez pour mettre les USA la tête dans le sac, un manque de réussite devant les buts par la suite, et des buts marqués par le Panama et le Honduras au bout du suspense sont venus faire tomber Bradley et compagnie. Le tout alors que la sélection n’avait pu s’entraîner la veille on le rappelle.

Panama et Honduras au finish

Panama coupe du monde 2018

En s’inclinant finalement sur le score de 2-1 – Alvin Jones avait d’abord doublé la mise pour les locaux avant que Pulisic ne parvienne à réduire l’écart – l’USMNT avait encore un maigre espoir de se qualifier pour Moscou, directement ou via les barrages. Pour cela c’était simple, le Mexique ne devait pas perdre sur la pelouse des Honduriens ou alors le Panama ne devait pas battre le Costa Rica. Malheureusement pour les Américains, alors qu’un seul de ces scénarios était nécessaire pour se qualifier les deux premiers du groupe ont tout simplement lâché dans les dernières minutes de leurs matches respectifs.

Après avoir mené deux fois au score à San Pedro, les Mexicains se sont en effet inclinés dans les derniers instants face au Honduras, encaissant notamment deux buts en cinq minutes après l’heure de jeu (3-2). Côté Panama, le scénario est encore plus cruel pour les Américains. Après avoir eux aussi mené au score jusqu’à la cinquantième minute, Bryan Ruiz et consorts ont d’abord vu la Marea Roja revenir à égalité par l’intermédiaire de Gabriel Torres, avant que son homonyme Roman Torres ne vienne inscrire le but du 2-1 à deux minutes du terme.

Quelle suite pour la sélection ?

Bruce Arena Etats-Unis

Résultat des courses, alors que les Etats-Unis ne prenaient aucun point dans les Caraïbes les Panaméens et Honduriens en prenaient trois chacun, filant respectivement en troisième et quatrième position de la zone CONCACAF. Au terme des dix journées, le Panama accroche donc la première Coupe du Monde de son histoire pendant que le Honduras jouera sa place dans un barrage à venir face à l’Australie. Les Etats-Unis ne participeront donc pas à la Coupe du Monde, une première depuis 1986.

Dès lors une question se pose : quel avenir pour Bruce Arena sur le banc de la Team USA ? Incapable de glaner un billet pour Moscou après avoir pourtant remporté la Gold Cup, le coach américain laisse un dernier bilan plus que mitigé à la tête de la sélection. Faut-il au contraire blâmer les joueurs ? Attendus au tournant cette nuit, les cadres que sont Bradley, Dempsey et autres Howard n’ont pas franchement répondu présents contre une formation trinidadienne largement à leur portée. En tout cas, la Fédération va devoir se poser de sérieuses questions pour l’avenir de l’USMNT, surtout si elle veut être crédible à l’accueil du Mondial 2026. Une remise en question s’impose.

Le classement final

1. Mexique – 21pts | +9
2. Costa Rica – 16pts | +6
3. Panama – 13pts | -1 
4. Honduras – 13pts |-6
5. USA – 12pts | +4
6. Trinité-et-Tobago – 6pts | -12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *