Qu’attendre de Minnesota en 2018 ?

La saison qui arrive s’annonce primordiale pour le MNUFC.

Pensionnaire de Major League Soccer depuis l’an dernier, le Minnesota United Football Club n’a pas vraiment connu des débuts rêvés parmi l’élite du soccer américain. Neuvièmes de conférence Ouest avec la pire défense de tout le championnat – 70 buts encaissés soit 2.05 par rencontre – les protégés d’Adrian Heath n’ont clairement pas émerveillé leurs supporteurs en 2017, à l’inverse d’un Atlanta United qui a surperformé tout au long de la saison.

Pour ne pas sombrer et devenir rapidement une franchise trop moyenne de MLS, de nombreux changements seront donc attendus lors de la saison qui arrive, que ce soit sur les terrains ou même sur le plan du développement de l’institution. Un premier pas avait d’ailleurs été franchi il y a quelques mois à ce sujet, l’expérimenté Chris Wright ayant donné son accord pour venir prendre les fonctions de directeur général. Une première bonne nouvelle qui devrait en appeler d’autres.

Un mercato agité

Matt Lampson

Côté sportif, c’est surtout au niveau de la fenêtre des transferts que le board s’est activé lors de cette intersaison. Exit les seconds couteaux Anor, Jome, Greenspan, de Villardi, Davis, et Vanegas, tous laissés libres, la franchise a misé sur la jeunesse et quelques recrues pour se refaire une santé. En plus des Harrison Heath (Atlanta), Tyrone Mears, Pangop et autres Fason Toye (Superdraft), Minnesota a ainsi accueilli Matt Lampson, gardien expérimenté en provenance de Chicago.

Un apport considérable compte tenu des difficultés au poste l’an dernier, et qui pourrait permettre à la franchise de jouer de manière plus sereine en 2018. Titularisé à 25 reprises sous les couleurs du Fire l’an dernier, Lampson avait notamment réalisé 8 clean sheets et permis à Chicago de se qualifier pour le premier tour des Playoffs de la MLS. Autant dire que l’on attendra forcement beaucoup de lui à Minneapolis.

La concurrence du LAFC

Los Angeles FC

Un renouvellement sportif assez conséquent donc pour Minnesota, qui devra se montrer costaud dans sa Conférence sachant qu’une nouvelle franchise vient s’ajouter à la bataille avec le LAFC. Dotée de moyens conséquents et favorisée par la Superdraft en tant que nouvelle arrivée, la franchise coachée par Bob Bradley a elle misé sur des joueurs de calibre international pour réussir son entrée dans le championnat.

Outre les expérimentés Beitashour, Laurent Ciman et Benny Feilhaber, le redoutable attaquant Carlos Vela ainsi que le grand espoir défensif Walker Zimmerman ont ainsi rejoint la formation de Californie. Autant dire que Minnesota devra se battre avec un adversaire de qualité de plus, alors qu’elle doit déjà faire face aux Timbers, Sounders, Whitecaps et autres Sporting KC. Tout un programme si les Playoffs sont dans le viseur.

L’importance de Ramirez

Christian Ramirez Minnesota

Pour mener à bien sa quête d’une saison réussie, Minnesota pourra encore compter sur son attaquant vedette Christian Ramirez. Appelé pour la première fois avec la sélection nationale en ce mois de Janvier, le natif de Garden Grove avait été l’un des seuls à surnager l’an dernier en claquant 14 buts en 27 titularisations. Resté au club malgré de nombreux intérêts, il sera ainsi l’atout offensif numéro un du MNUFC en 2018 et aura une importance primordiale sur les résultats de son club. A lui d’être en grande forme.

Tout un tas de paramètres qui devraient donc influer sur la saison 2018 de Minnesota, le tout avant l’entrée dans le fameux Allianz Field lors de la saison d’après. Prévu pour être livré en mars 2019, l’écrin ultra moderne de 20.000 places devrait alors constituer le véritable point de départ du club en Major League Soccer. Pour bien préparer leur entrée parmi les plus grands, les joueurs de Minneapolis devront donc réaliser une belle saison de mars à octobre. Et ce dès la première journée sur la pelouse des San José Earthquakes. C’est tout ce qu’on leur souhaite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *